L’industrie des biotechnologies est le moteur d’innovation de la pharmacie. On y retrouve des entreprises jeunes et de petite taille. Ce sont des PME innovantes qui développent des modèles économiques atypiques pour assurer leur développement mais restent très vulnérables.

Structuration

Composée d’entreprises très souvent à fort potentiel du fait de leur capacité d’innovation, la filière santé-biotechnologies est un marché :

  • extrêmement règlementé : n’étant pas de consommation courante, les produits ou innovations de ce secteur passent nécessairement par des étapes de validation préclinique, clinique, puis post mise sur le marché très encadrées
  • risqué : le risque d’échec dans le développement d’un produit de santé est élevé. Le produit devra démontrer sa parfaite efficacité, son efficience vis-à-vis d’autres produits comparables, sa sécurité, son avantage coût/bénéfice pour le système de santé et trouver sa place sur un marché très concurrentiel
  • qui requiert des fonds importants : les coûts de développement d’un produit de santé sont très importants et le retour sur investissement n’est pas toujours garanti
  • global et donc mondial : la finalisation des phases de développement de médicaments sont tellement coûteuses et nécessitent de pouvoir toucher un nombre si important de patients en essais cliniques, que seules les entreprises pharmaceutiques mondiales sont en capacité de gérer le développement, puis la production et la commercialisation des nouvelles molécules. Dans le secteur du dispositif médical et du diagnostic, des entreprises peuvent aller sur le marché en direct, les marchés visés seront cependant internationaux incluant a minima l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie.

Besoins

Les principaux besoins exprimés par les entreprises :  

  • trouver un financement, identifier les acteurs et les moyens pour financer le projet (aides publiques-privées, financements européens, bailleurs de fonds, crowdfunding, autre levée de fonds…)
  • prospecter, trouver des clients potentiels, des partenaires commerciaux (distributeurs, agents, importateurs), voire technologiques
  • être conseillées sur les aspects réglementaires & juridiques